Photos Walter Vandenberghe

Photos Walter Vandenberghe

Album photos - Images



Le cirque pédagogique Georget est installé au site du Castel Saint-Henri

COMINES : Après être arrivé  sur le site samedi soir, le montage du chapiteau s’est effectué le lundi matin avec les élèves. Ensuite, du lundi au vendredi, les participants sont pris en charge par les artistes de cirque afin de découvrir toutes les disciplines artistiques (jonglage, équilibre, trapèze etc). Autant dire, que l’expérience humaine sera riche pour les élèves et le personnel enseignant. Les spectacles auront lieu le vendredi 29 septembre à 19h.00, le samedi 30 à 16h.00. Ensuite, le vendredi 6 octobre à 19h.00, et la dernière représentation aura lieu le samedi 7 octobre à 16h.00.   







Bureau des douanes de Comines-Warneton

COMINES : Sur le site néerlandophone « Historique des frontières », on peut lire ceci : Où ? Rue du Fort 7780 Comines-Warneton. Territoire belge. Route de Comines (Bâtiment) à Comines (F) par le pont frontière sur la Lys (rivière). Dénomination internationale: le bureau n'est pas international. Qui ? Fonctionnaires belges. Bâtiments ? Propriété de l'état belge abritent également le bureau des contributions assez ancien, avant 1914/1918. Particularités? Une rivière " La Lys " sépare deux petites villes jumelles, Comines Belgique et Comines - France. Un pont relie ces deux localités et à chaque extrémité de cet ouvrage d'art se trouvent les postes des douanes des pays concernés. C'est une enclave hennuyère en Flandre Occidentale. Un petit coin de la Belgique, dont Comines dont les problèmes scolaires sont bien connus. (Dessin d’Albert Bastings).

 



Les feuilles de lierre protègeraient-t-elles contre les inconvénients de l’ébriété ? 

En septembre-octobre, le lierre grimpant est en fleur et les abeilles et papillons en raffolent, et certaines personnes également. Concernant son utilisation en médecine, dans la tradition populaire, il serait « le guéri tout », tout comme d’autres plantes en rapport avec la magie et sorcellerie ancestrale. Egalement, afin de se protéger contre les empoisonnements et diverses maladies, allant de la bronchite, au  traitement à la crise de la goutte au gros orteil. A ce sujet, les Grecs anciens buvaient leur vin macéré dans des feuilles de lierre. Quant à Bacchus, il était représenté par une couronne de lierre sur sa tête. Ce qui en plus, le  protégeait contre les inconvénients de l’ébriété. A l’heure actuelle, on ignore si le fait de mâcher ces feuilles aurait un effet positif ou négatif quant on doit souffler dans un alcootest…     

 


La Koninklijke Brielen Sport n’a pas résisté aux attaques fulgurantes de la Royale Jespo en seconde période

Texte de la rencontre et autres photo dans la rubrique "SPORT"



La Koninklijke Brielen Sport n’a pas résisté aux attaques de la Royale Jespo

BRIELEN : Beaucoup de supporters de l’entité cominoise se sont rendus autour des terrains du K. Brielen Sport afin de suivre les rencontres opposant la Jespo ainsi que sur le terrain des  dames du FC Houthem. Résultats finaux : 2-4 pour la Jespo et 1-4 pour la gente féminine.

 

Durant les dix premières minutes, deux tirs au but sont à l’actif de la Jespo, mais ça passe au dessus du cadre. Mais suite à une attaque en contre de Brielen, c’est rapidement dans la cage (1-0). Cinq minutes après, deux possibilité simultanées pour les rouges et blanc, mais ça n’entre toujours pas. A la trentième, occasion pour les locaux, et à Andy de s’illustrer. Ensuite, nouvelle possibilité pour les hommes de Thierry Clatot.  Hélas, le ballon passe à nouveau au dessus de la latte. A la trente-neuvième minute, corner pour la Jespo, reprise de balle de Louis Lambin qui la dirige vers Morad Arffak qui égalise (1-1). La balle à peine remise en jeu, Louis, encore lui, se charge de placer la balle dans les filets (1-2).

 

En début de seconde période, se sont de nouveaux les rouges et blancs qui se lancent à l’attaque et aux locaux de contrer les initiatives. Mais à la cinquantième minute, Brielen parvient malencontreusement à égaliser (2-2). A la cinquante-septième, contre cette fois pour les visiteurs, la balle parvient sur la tête de Morad, mais celle-ci heurte la barre transversale. A la soixantième, récupération du ballon par Antoine Colnot qui permet à son équipe de mener à la marque (2-3). « Allez allez, il faut encore en marquer un pour se rassurer ! »  hurle l’entraineur Thierry Clatot. En supposant que les cris sont direction d’Antoine Colnot, à la quatre-vingtième, c’est dans la poche, ou plutôt dans les filets par… Antoine  Clatot ! (2-4).

 

Que retenir de cette rencontre ? Première période où les doutes se sont installés parmi les supporters de la Jespo. Mais en seconde, on a rapidement été convaincu de la suprématie de leurs favoris, mieux entrainés physiquement et mentalement.