Photos Walter Vandenberghe

Photos Walter Vandenberghe

Album photos - Images



En attendant les diamants, déjà de l’or pour Raymond et Arlette

COMINES : Le dimanche 19 août en fin de matinée, les époux Raymond Coudron – Arlette Carton et la famille, ont été invités à se rendre à l’hôtel de ville afin de fêter tous ensemble leur cinquantième anniversaire de mariage qui s’est déroulé le 9 août 1968 devant l’échevin Paul Six, remplissant les fonctions d’Officier de l’état civil de Comines.

 

Raymond est né à Comines France le 4 juillet 1949. Après avoir quitté les bancs de l’école, il a débuté sa carrière professionnelle dans une biscuiterie, et par la suite dans une blanchisserie à Courtrai. A une certaine époque, c’était son beau-père Emile qui le conduisait en voiture à son travail, car l’horaire du trajet tôt le matin avait été supprimé. Quant à Arlette qui a vu le jour à Wervicq le 8 septembre 1949, c’est dès son plus jeune âge, qu’elle a été travailler à l’usine de couture Mahieu de Comines France, et par la suite,  à Comines comme vendeuse chez Béatrice Castelain ou l’on vendait principalement du papier-peint, des tentures et rideaux, et ce, durant une vingtaine d’années.

 

Alors qu’ils avaient à peine 18 ans, durant le week-end, les jeunes du quartier allaient danser au café « Aux Acacias », et c’est là qu’ils se sont connus, et cette histoire d’amour a rapidement été couronnée par le mariage. De cette heureuse union est né David, et Séverine, et la famille c’est agrandie rapidement agrandie avec Margaux, Emilio, Jade, Sofia et Tim. Maintenant que les enfants grandissent, ils prennent un peu plus de temps pour eux pour aller se balader à vélo, et sortir en famille à la mer, notamment avec Martha, Robert et Francine.  

















Le match tant attendu en coupe de Flandre annulé vite fait bien fait !

BAS-WARNETON : Le dimanche 19 août à 17h.00, devait avoir lieu au Stade Carlier, la quatrième rencontre de l’année opposant la Royale Jespo et le SC Lombardsijde. A vrai dire, étant sur place bien avant la rencontre, les dirigeant locaux s’inquiétaient malgré-eux, concernant la dernière tonte de la pelouse qui avait eu lieu bien trop tôt par les ouvriers communaux, c’est à dire déjà le lundi dernier 13 août. Mais qui aurait pu prévoir qu’avec la pluie, le gazon aurait poussé aussi vite ? Toujours est-il, que malgré l’approbation de l’arbitre, les joueurs du SC Lombardsijde ont préféré quitter le terrain vite fait bien fait. Autant dire, que les plus déçus ont été les supporters de la région, mais également ceux venus d’ailleurs…