Photos Walter Vandenberghe

Photos Walter Vandenberghe

Album photos - Images



« Comme autrefois », l'expression rassurante du "produits du terroir"

Rien ne permet d'affirmer que les produits d’autrefois d'un passé nébuleux, étaient meilleurs que ceux d'aujourd'hui. Les "bonnes nourritures naturelles" d'autrefois n'étaient souvent ni bonnes, ni naturelles pour la majorité de la population. Des récits des siècles passés évoquent la falsification très courante d'aliments comme le café et ses succédanés à base d'orge, la farine de blé mélangée à de la poudre d'os moulu, de plâtre ou de bicarbonate, le lait mouillé d'eau parfois jusqu'à 50 % ou le beurre allongé de suif ou de potasse…. Les vins faits à partir d'alcool de betterave, colorés chimiquement et renforcés à l'acide sulfurique n'étaient pas exceptionnels.

 

Pendant des siècles, les bons produits du terroir étaient réservés aux nantis, le peuple se contentant de fruits rabougris et mal mûris, de la viande qui a des os, de la pomme de terre fade, farineuse et venteuse. La situation va s'améliorer à partir de la fin du 19 ème siècle, grâce justement au développement des techniques agricoles et de nouvelles industries agro-alimentaires. Les pains frelatés ont disparu grâce aux progrès du rendement de la culture du blé, et, aujourd'hui, tout le monde dispose de "vrai" pain, de "vrai" lait, de "vraie" salade, même s'ils sont vendus dans des supermarchés… Source : Doctissimo.


« Ravagé par le stress, S.A.R. le prince Laurent de Belgique souffre de l’image d’être le prince rebelle de la dynastie »

Chacun sait, que la presse n’a jamais été tendre avec lui, sauf lors de sa visite triomphale à Comines le 24 février 2010 (photos). Pourtant, l’année précédente, la polémique concernant les dotations était déjà à la une dans la presse à sensation. Aussi, en 2011, il y a eu l’affaire de son voyage incognito au Congo etc, et re etc… De quoi engendrer à son altesse royale, des sentiments d’injustices qu’il ne supporte presque plus depuis « un certain temps »…

 

Suite à son mariage religieux célébré par le curé des loubards, le prince Laurent, à plusieurs reprises, s’est rendu dans les Alpes de-Haute-Provence à la Bergerie de Faucon  (zoo thérapie)  du Père Gilbert, et qu’il lui a offert une chamelle afin de replacer le dromadaire décédé. Que retenir également en sa valeur, la création de la « Fondation Prince Laurent » qui permet aux familles ayant des revenus limités, de disposer de la gratuité des soins vétérinaires pour leur animal de compagnie. A savoir, que le prince a suivi des études de soins vétérinaires à l’Université catholique de Louvain. Même que, ayant cet amour des animaux, il a demandé un stage chez un vétérinaire en cadeau pour sont dix-huitième anniversaire.

 

A noter également, qu’en 1994, le prince Laurent a été nommé président de l’Institut royal pour la gestion durable des ressources naturelles, et la promotion des technologies propres (IRGT) subsidiés par les trois régions belges. Cet Institut royal vise à la concertation entre les autorités politique, les partenaires sociaux et économiques, ainsi que des associations de protection de l’environnement sur des dossiers divers. 


Et dire que dans le  temps, presque tous les bébés naissaient à Comines

Si mes souvenirs sont exacts, la  maternité cominoise de la rue de Warneton a fermé ses portes en 1971. Quant à celui de Comines France, il a été détruit en 2015, mais dans les années 70, il y avait environs 150 naissances chaque année. Actuellement, les françaises d’outre Lys ont le choix entre Tourcoing, Armentières, Lille et Villeneuve d’Ascq. Pour Comines Belgique, la maternité de Menin, Mouscron et d’Ypres, où en 2018, 1.150 bébés (576 filles et 574 garçons) ont vu le jour, dont 24 jumeaux. A Comines, c’est en 2010 que les travaux de démolition des bâtiments d’antan de la rue de Warneton ont débutés. Mais ce n’est qu’en octobre 2015 que l’Institut Saint-Joseph et la Crèche Pomme d’Api ont été inaugurés.  



Le sigle A.L.E. remplacera bientôt l’indicatif téléphonique de la France

L’ex Cap 33 actuel vu de l’extérieur et de l’intérieur 

 



Incendie dans un hangar qui s’est propagé à l’habitation voisine

COMINES : Jeudi 14 février en fin de matinée, les services d’incendie de Wervik et de Comines-Warneton ont été appelés dans la chaussée de Wervicq. Arrivés rapidement sur place les différents services de secours ont constatés que l’incendie avait pris de l’ampleur dans un hangar contenant cinq véhicules de type oldtimer. Ce qui a propagé l’incendie à l’habitation voisine portant le n° 352, principalement au toit de l’habitation. « Heureusement qu’une voisine a remarqué que de la fumée sortait du hangar d’à coté, sinon, les dégâts auraient été beaucoup plus importants  »  nous disait la propriétaire de la maison. Ce sont les pompiers de Wervik qui les premiers sont arrivés sur place et en nombre, et la Police est venue réguler la circulation depuis le rond-point du Godshuis. Heureusement personne n’a été blessé, mais les dégâts sont assez conséquents. 





Le nouveau défit de la bourgmestre face cette fois à septante de ses administrés

Suite à l’émission de RTL-TVI « Septante et Un » dont le tournage a eu lieu le 24 janvier dernier à Bruxelles, ce mercredi 13 février à 18h.30 l’émission était présentée sur l’antenne. A cette opportunité unique en son genre, chacun était invité en la salle de spectacle de la MJC afin de pouvoir suivre l’émission présenté par Jean-Michel Zecca sur grand écran. Rappelons que le but de ce jeu est le fait, qu’un ou une candidate unique affronte un public en studio, et que pour gagner, il faut éliminer la totalité du public a la fin de la dixième épreuve. Malgré un début de magistrature parsemé de défis, Alice Leeuwerck en a relever encore un autre, le fait d’avoir répondu favorablement à  l’invitation de participer à ce jeu télévisé pour se mesurer à septante  citoyens de l’entité cominoise désireux de se mesurer à elle.




Qui a dit qu’il n’y a jamais de cadeaux dans les caddys ?

COMINES : Et bien si, depuis le 1er février, au Proxy Delhaize, chaque client, par tranche d’achat de 20 euros, reçoit en cadeau un paquet « Delhaize Shop » format 10 X 5cm contenant un « Pixtoys 2019 BanBao » made in China. Après avoir ouvert un de mes cadeaux, il ne s’agit que d’un seul bloc  jaune de 2 cm de long qui ressemble étrangement à un petit morceau de fromage à ne surtout pas mettre entre les mains des enfants de moins de 3 ans. 


Royale Jespo Comines-Warneton – Merkem Sport 0-2

Autres photos et résumé du match en nocturne dans la rubrique SPORT


Royale Jespo Comines-Warneton – Merkem Sport 0-2

Après avoir déposé le ballon dans le rond central par l’arbitre (offert par Pascal Hazebrouck accompagné par Michel Dewaest et Vincent Bataille) et la minute de silence en respect au père du coach adjoint au Merkem Sport, certainement la rencontre la plus importante de la saison pouvait débuter dans le noir. Hélas, dès la sixième minute, suite à un corner avec reprise de la tête, Merkem parvient à  ouvrir le score (0-1). A la vingt-troisième, premier tir en direction du but pour la Jespo, et dix minutes plus tard, corner, reprise de balle, mais l’excellent gardien Flandrien est à la bonne place. Seconde période, dès la reprise, se sont cette fois les rouges et blancs qui se créent quelques occasion, mais le gardien est de la parade. A la cinquante-huitième minute, reprise de balle par les visiteurs, et c’est dans les filets (0-2). Depuis lors, Merkem Sport pousse, et la Jespo en profite en jouant le contre. Durant les vingt dernières minutes, de nombreuses opportunités se sont crées de chaque côté du terrain. Conclusion : victoire méritée pour les visiteurs du soir.